Première page (f) Page précédente (p) Planches contact (vignettes) Page suivante (n) Dernière page (l)
CHEVROLLIER, Alexia.jpg

Disparition progressive, 2019
colonne en terre crue sur une armature de métal et deux panneaux, limaille de fer, eau et sel sur toile, dimensions variables

CHEVROLLIER, Alexia
    alexia.chevrollier@gmail.com
    75011 PARIS
    21330 NICEY
    site

Les œuvres d’Alexia Chevrollier sont réalisées avec des matériaux bruts que l’artiste ne cherche pas à enjoliver mais plutôt à animer en révélant leurs caractéristiques et qualités essentielles. Elle leur applique un certain nombre d’opérations et de gestes élémentaires, selon des protocoles prédéfinis, mais qui laissent cependant place à l’improvisation et au hasard.
     La terre crue figure parmi ses matériaux de prédilection. Elle la pétrit pour produire de formes dont on ne saurait dire si elle relève de règne minéral, végétal ou animal. Empilées dans des structures verticales instables, elles se muent en colonnes fragiles qui portent en elles les marques de leur fabrication, mais aussi les prémices de leur inéluctable effondrement, annoncé par les évolutions chromatiques de la terre au fur et à mesure de son séchage. L’artiste nous incite à réfléchir sur ce qui distingue une œuvre finie de celle in progress. Elle gomme ainsi la frontière entre atelier et lieu de monstration.
     Les travaux d’Alexia Chevrollier font aussi écho aux notions d’obsolescence programmée des produits industriels, d’immutabilité des œuvres plastiques – notamment dans ses peintures réalisées avec du sel, de l’eau et de la limaille de fer –, de conservation des productions artistiques… Et, au-delà, de la vanité de toute activité humaine…

LD